Renault 4CV

      


 


      En 1949, le grand pilote français Louis Rosier , associé à son fils Jean-Louis, s'impose dans sa catégorie au Rallye de Monte Carlo au volant d'une 4 CV. Décelant le potentiel sportif de sa petite voiture, la Régie Renault décide dès l'année suivante de ramener la cylindrée du moteur de 760 à 748 cm3, ce qui permettra à la voiture de courir dans la catégorie plus favorable des "moins de 750 cm3". Puis, au printemps 1951, Renault lance une 4 CV spécialement transformée pour la compétition : la "1063" (le modèle de série étant désigné par le numéro d'usine 1062). Grâce à cette 4 CV capable de dépasser les 135 km/h, la Régie va s'imposer dans la catégorie des moins de 750 cm3 aux 24 Heures du Mans et dans tous les grands rallies de l'époque. Un jeune concessionnaire Renault de Dieppe, Jean Rédélé associé à son ami Louis Pons, ira même battre les Italiens à domicile dans la grande épreuve des Mille Miles à trois reprises (1952-53-54).

 

La genèse de la 4 CV remonte à la 2ème Guerre Mondiale. En 1942, le bureau d'études de Renault est contraint à l'inactivité par l'Occupant allemand. Pour distraire leur ennui, Fernand Picard et ses collaborateurs décident d'étudier clandestinement la Renault de l'après-guerre. Ils obtiennent l'aval de Louis Renault. À la Libération, Louis Renault est arrêté et ses usines de Billancourt sont confisquées puis nationalisées. Nommé à la tête de la nouvelle Régie Nationale, Pierre Lefaucheux décide de tout miser sur le projet de petite voiture étudié pendant la Guerre par Fernand Picard. Fort d'une étude de marché portant sur un échantillon de 3525 personnes, Lefaucheux fixe pour objectif à la Régie Renault une production de 300 voitures par jour, jamais atteinte en France. dévoilée au Salon de l'Auto en 1946, la petite Renault, baptisée "4 CV" entre en production en août 1947. Le succès auprès du grand public est énorme. Tout le monde s'arrache la 4 CV et la cadence de 300 véhicules par jour est effectivement atteinte en 1950. Dès lors, la 4 CV va voler de succès en succès : la 100 000ème voiture sort en janvier 1950, la 500 000ème au printemps 1954. Fin 1958, la 4 CV devient la première voiture française à dépasser le million d'exemplaires produits. Le 6 juillet 1961, la production de la 4 CV est définitivement arrêtée, les chaînes de fabrication sont démontées : un nouveau modèle va bientôt arriver à Billancourt : la "4 L".